Ordre de la libération - Stand - Blog Luciole

11 mai 2020

Hors les murs

Vive la libération

Paris bloqué, Paris déserté, Paris confiné mais Paris libéré !

3 jours après les commémorations du 8 mai et après 8 semaines de confinement, qu’il est bon de sortir à nouveau de chez soi, de se balader, de saluer les gens même de loin, de humer le parfum des villes encore vierge d’une saturation carbonée et de (re) découvrir les balcons fleuris et les parcs et jardins endormis !

Curieuse période, quasi irréelle et qui on l’espère, commence à prendre fin ! Immobilisés et tous mobilisés à la fois ! Allons-nous vite l’oublier et recommencer comme si de rien était ?

Ce regain de liberté que nous chérissons et qui nous avait tant manqué ne devrait-il pas nous faire prendre conscience de la fragilité de certains de nos modèles « anciens » et nous apprendre à vivre « autrement » ?

Ne pas oublier pour ne pas reproduire, commémorer pour transmettre les preuves aux générations futures et nous rappeler à l’ordre, tel est l’enjeu du devoir de mémoire.

« Résister ! Les compagnons de la Libération 1940-1945 »

Initialement prévue comme une exposition itinérante à destination des mairies et des écoles pour le grand public, le projet « Résister ! » n’a malheureusement pas pu circuler dans ce contexte de confinement comme il avait été imaginé lors de sa conception. Espérons que ce ne sera que partie remise !

À la demande de l’Ordre de la Libération — institué par le Général de Gaulle himself en 1945 —, nous avons eu le plaisir de concevoir il y a quelques mois la charte scénographique et de décliner les affiches et les panneaux de l’exposition.

L’objectif : rendre hommage à ceux qui, en raison de leur engagement total dans la Résistance, ont reçu le titre prestigieux de « Compagnon de la Libération ». Une exposition qui résonne autrement aujourd’hui, et peut-être encore avec plus d’intensité, si l’on mesure la dimension exceptionnelle de cette crise sanitaire et économique et dont le parallèle avec des heures plus sombres a déjà été maintes fois évoquées.

Des queues devant les magasins à un confinement imposé, d’une nouvelle approche du travail et des relations sociales à ces moments de liesses populaires chaque soir à 20h, mais encore, quand des continents entiers vacillent face à la menace, avant que l’Amérique ne rentre dans la bataille contre cet ennemi invisible, il faut remonter bien loin pour trouver pareille situation… 

Ordre de la libération - Stand - Blog Luciole

Scénographie

Destiné aux enfants comme aux adultes, ce projet d’exposition prend la forme de 19 grands panneauxpour faire le tour des écoles et mairies de France.

Côté design, nous avons fait le choix d’aplats de couleurs en bichromie plutôt douces qui mettent en valeur les photographies d’archives en noir et blanc, avec différentes nuances de vert, du bleu, du marron, sans oublier une pointe de jaune, teinte de la joie.

Des couleurs qui permettent également de rythmer l’exposition et de délimiter ses grandes parties. L’exposition dresse les portraits de compagnons célèbres, à l’image de Jean Moulin, Félix Éboué ou Simone Michel-Lévy. Des portraits sincères de femmes et d’hommes qui méritent d’être (re-)découverts, quand l’époque réclamait ses héros… 

Ordre de la libération - Stand - Blog Luciole

Passage de témoin

Cette exposition trouve toute sa place aujourd’hui — et encore plus aujourd’hui, 11 mai, jour de déconfinement ! —, car elle est le trait d’union entre les générations et les époques, pour transmettre l’histoire de ces héros et les valeurs qu’ils ont défendues il y a 75 ans de cela, et retrouver cette liberté qui nous est si chère.

L’esprit de cette « chevalerie exceptionnelle » resurgit en ces temps difficiles. Soignants, bénévoles, hôtes de caisse… Toutes ces forces mobilisées depuis le premier jour de cette crise sanitaire démontrent que l’héritage des Compagnons de la Libération est profondément ancré dans notre pays.

Une exposition à découvrir en version numérique.

Dans la même famille