Nos adresses - blog Luciole

13 mai 2019

Nos adresses

Déjeuner autour de l’agence

Au cœur de paris et à la croisée de plusieurs quartiers, trouver une table sympathique est chose aisée pour qui sait se laisser guider ou fait confiance à son intuition. Ou à son agence ! Sélection estivale by luciole

Maison Sarah Lavoine

Au pied de l’agence.
MSL n’est pas uniquement un joli show room en duplex et traversant entre la place des Victoires et celle des Petits Pères. C’est aussi une table légère idéale pour un déjeuner business décontracté. On y boit de l’eau du bassin d’Arcachon (pétillante et peu salée :-D) et plus rarement, un verre de vin. Des plats détox travaillés par le jeune chef Quentin dès 8h30 le matin, quand Marc notre DC passe y attraper un café d’une belle acidité et tiré d’une magnifique machine italienne qui monte en vapeur ! Dans un mug Sarah Lavoine, naturellement.  

Avec qui ? Un(e) ou deux client(e)s pour qui déjeuner ne rime pas systématiquement avec une viande en sauce et une bonne bouteille !

Quoi ? Un œuf poché qui déchire. Ou une salade d’herbes et ses morceaux de homard breton cuits du matin !

Maison Sarah Lavoine  - blog Luciole

Astara

Saumon et esturgeon sous toutes les formes 
Tout nouveau tout beau, on aime cette table d’inspiration nordique qui sert de très bons produits autour des poissons qui pondent. La dégustation de caviar attendra notre prochain contrat du siècle, et on se contentera aujourd’hui de très bons poissons fumés qui mettent dans votre assiette une jolie palette orangée (Pantone 137 C). C’est notre petit « Café Prunier » en plus simple et plus proche. 

Avec qui : des client(e)s élégant(e)s, qui pourront aussi essayer « un truc d’hommes » avec un (ou deux) shot d’une bonne vodka française avant le verre de Chablis ! 

Quoi ? Du caviar à partir de 1 € le gramme. Et une planche « ton sur thon », bien plus raisonnable.

Astara - blog Luciole

Spoon

La petite table d’un grand chef
Ducasse a posé récemment ses couverts sous le palais Brongniart, place de la Bourse. On se laissera tenter par cette carte du monde et ses plats bourrés d’herbes fraîches et autres épices lointaines. Une adresse pour déjeuner, dont il ne faut pas attendre une pure expérience ducassienne. La chose est convenue et sans risque, avec cette dimension internationale un peu trop attendue et une carte des vins dont les prix piquent les yeux ! 

Avec qui ? À plusieurs ! Avec un(e) client(e) ou un(e) partenaire dont on sait que les belles adresses manquent cruellement autour de ses bureaux !  

Quoi ? De Bombay à Istanbul, en passant par Pondichéry et Jodhpur. Avec un saut à Ispahan ?

Spoon - blog Luciole

Il Fico

La Sardaigne a deux pas
Pour mettre du soleil dans les plats quand il vient à manquer dans le ciel ! Des produits ultra frais livrés directement des producteurs sardes et divinement cuisinés « comme à la casa » par le talentueux Nicola Pisu. La « Mama » est bien là, pour présenter ce que la cuisine du jour vous réserve, mais aussi pour parler de sa Sicile natale et de sa Sardaigne d’adoption. « Une petite entrée pour patienter ? Partagez-vous les légumes verts au parmesan ! (…) Ah tiens, le chef vous a rapé un peu de truffe dessus ! ». Être fidèle à ses restaurateurs — comme le client l’est à ses agences — réserve quelques belles surprises et de bien délicates attentions ! 

Avec qui ? Pour qui aime le sud, les bons produits ultra frais, le soleil et le temps qui passe comme le sable entre les doigts sur une plage déserte en Sardaigne.  

Quoi ? Une salade de poulpe et pommes de terre tièdes, puis des linguines au thon frais. Ou quand il y en a, des fregolas comme à Cagliari.

Il Fico  - blog Luciole

Pollop

Un nom qui roule comme un bonbon
Et une cuisine acidulée dans l’assiette, avec quelques plats inventifs à base d’un poisson, d’une viande ou d’une volaille qui s’appuient sur quelques légumes rares et que relèvent des épices ou une émulsion bienvenue. Belle sélection de vins. Une table : dans la bibliothèque tout au fond, dans laquelle vous piocherez un Oui-Oui ou un Club des Cinq si la conversation n’est pas à la hauteur de ces vertigineux rayonnages ! 

Avec qui ? Quelqu’un que vous voudrez surprendre, avec cette belle adresse à partager.

Quoi ? Un cabillaud, riz noir au fenouil, émulsion citronnelle. Ou côté terre, un magret de canard et purée d’édamame.

Pollop - blog Luciole

Restaurant du Palais Royal

« Les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais !* »  
Là, on pourrait fêter 5 ou 10 ans d’une belle collaboration avec un magnifique client. On bloquerait deux dates en soirée par prudence météorologique. Nous serions 4, ou 5 tout au plus, en terrasse sur des fauteuils Fermob un peu usés, au sein même du magnifique jardin. À partir de 21h, on gouterait au calme de ce lieu historique assez magique que les visiteurs ont déserté avec la fermeture des grilles, faisant de nous de rares privilégiés… On ne parlerait surtout pas « business », mais de l’été, de Paris et de lointains souvenirs qu’un Châteauneuf-du-Pape blanc nous aiderait à dessiner les contours. La soirée coulerait comme un ruisseau de montagne. L’encre de la nuit nous envahirait. Nous serions bien. Heureux. Sur un petit nuage, comme un client l’est toute l’année avec Luciole. 

Avec qui ? Quelqu’un qu’on souhaiterait simplement gâter, et le remercier avec chaleur et élégance.

Quoi ? Des grosses langoustines justes saisies, une noix de ris de veau dorée. Puis une fraîcheur d’agrumes. 

*Oscar Wilde

Restaurant du Palais Royal  - blog Luciole

Et toujours…

Le Bambou et sa cuisine thaï revisitée dans un cadre sympathique et gentiment m’as-tu-vu(e) ?
Liza et sa carte libanaise qui a connu de grands bouleversements, mais dans laquelle on retrouve les valeurs sûres ! Notons l’édition d’un très beau livre qui conte l’aventure et la passion de ce beau couple beyroutin.
Daroco, toujours là, pour une bonne pizza au vrai feu de bois, sous ce très haut plafond très « new-yorkais »…
Popolare, si faire la queue 30 à 45 minutes sur le trottoir vous excite… L’expérience reste toujours concluante, même si on préfère passer du temps avec nos clients autour d’une table plutôt que debout dans la rue !
Loup, rue du Louvre. On aime les grillades apparentes, la déco tapageuse, les toilettes 100% Coste et le site internet.

Nos adresses - blog Luciole